PROVINCE SainT DOMINIQUE

Masthead Image
Dominicans of Canada

corner

Mot du provincial

 

Bulletin de liaison RESEAU - Septembre 2016

André Descôteaux, o.p. Prieur provincial

André Descôteaux, o.p.

Le chapitre général de Bologne a certainement constitué un temps fort des célébrations du Jubilé de l’Ordre. Cinquante et un capitulaires, invités de la curie généralice et de la famille dominicaine se sont réunis pour célébrer et accueillir à nouveau la grâce de l’Ordre.

Le chapitre a débuté par la rencontre avec tous les jeunes étudiants et étudiantes dominicains qui avaient, quelques semaines auparavant, entrepris un pèlerinage sur les pas de Dominique. Il les a menés de l’Espagne natale de Dominique à Bologne, là où il est décédé en passant par la France, le pays cathare, Toulouse où l’Ordre a été fondé, et Rome.

À Bologne, j’ai retrouvé le frère Désiré Bizimana de notre Vicariat du Rwanda et du Burundi qui étudie présentement la théologie à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il a été très heureux de sa participation à cette grande aventure fraternelle et spirituelle. La veille au soir du début du chapitre, étudiants et capitulaires ont rendu grâce pour saint Dominique, par une marche au flambeau, sur la Colle dell’osservanza (la Colline de l’Observance) près de Bologne où les frères de Dominique sont venus le chercher pour qu’il meure parmi eux1. Le lendemain, après la messe solennelle d’ouverture, ils ont fait part aux capitulaires de leur enthousiasme, attentes et désirs. Une rencontre mémorable qui permettait de bien lancer les travaux du chapitre.

Durant le chapitre, même à travers des discussions quelques fois arides, une immense compassion pour le monde était quasi palpable. J’avais le sentiment qu’il m’était donné de revivre ces paroles si fortes de l’Avant-propos de Gaudium et Spes. « Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. »2

Dès les premières séances, dans une discussion libre, les capitulaires ont partagé leurs joies, leurs tristesses et leurs angoisses. Le monde apparaît marqué par de nombreux maux tels le sécularisme, le matérialisme, une indifférence massive face au christianisme, une violence souvent gratuite, l’intolérance et la persécution religieuses, le fondamentalisme, la discrimination, un développement économique non solidaire. Dans le Prologue les capitulaires ont affirmé leur profonde solidarité avec les migrants et les réfugiés, avec les peuples indigènes, avec les croyants de toutes les confessions, mais ils ont surtout réitéré l’absolue nécessité que le Prêcheur prenne la parole et annonce que « le règne de Dieu s’est approché de vous » (Lc 10, 9). C’est d’ailleurs le chapitre dixième de l’envoi des disciples par le Seigneur, selon l’évangéliste Luc, qui a constitué l’ossature du Prologue aux Actes.

Une parole qui sauve, une parole qui ouvre une espérance dans des situations où du point de vue humain tout semble bloquer. Rien ne semble plus possible. Pourtant c’est là que peut se manifester la puissance de l’Évangile et de la Croix. Une parole de solidarité, une parole de compassion, car Dieu, dans son Verbe incarné, n’a cessé d’être proche de toute souffrance. La parole de Dieu qui guérit. « Guérissez les malades ! »

L’annonce de cette parole prendra la forme du dialogue, de l’écoute, de la recherche de la communion. Face à un monde qui s’enferme dans ses divisions, l’Ordre fait le pari de l’ouverture. Il fait le pari de la présence de l’Esprit du Ressuscité toujours à l’œuvre même dans notre monde. Le Chapitre, en outre, réaffirme sa conviction que notre vie fraternelle – expression de l’unanimité des cœurs et des esprits - est nécessaire à l’authenticité de notre parole.

Le Chapitre a beaucoup insisté sur la collaboration entre toutes les entités de l’Ordre. Une plénière a été consacrée à l’exposé des besoins des provinces ce qui a permis de décrire la belle et immense diversité de la présence de l’Ordre : présence dans le monde musulman, auprès des populations indigènes d’Amérique du Sud, dans des pays où sévit l’injustice, dans les villes multiculturelles de l’Occident, dans les multiples centres de recherche et d’enseignement de l’Ordre. Toutes les composantes de la famille dominicaine, frères, moniales, sœurs apostoliques, laïcs, jeunes, doivent trouver des moyens d’intensifier leur collaboration.

La dimension de la solidarité s’est aussi exprimée par une décision importante qui consiste à augmenter le fonds Spem Miram Internationalis de la Curie, créé pour soutenir les études et les projets des entités moins bien nanties financièrement. Ainsi, la contribution annuelle de chaque entité sera augmentée de 10% pour une période de trois ans. Ceci représentera pour notre Province environ 10 000$ de plus par année.

Le Chapitre, en approuvant la nouvelle structure de l’Ordre, a mis un terme à un processus engagé lors du chapitre de Rome. Il ne s’agit pas purement et simplement d’une réforme administrative, mais d’un rajeunissement de nos structures pour que l’Ordre déploie ses énergies d’abord là où elles sont requises: l’annonce de l’Évangile.

Le 4 août, le chapitre s’est terminé par la rencontre avec le pape François qui a très bien compris quels sont les enjeux de l’Ordre. « En regardant autour de nous, nous remarquons que l’homme et la femme d’aujourd’hui sont assoiffés de Dieu. Ils sont la chair vivante du Christ qui crie : « j’ai soif » d’une parole authentique et libératrice, d’un geste fraternel et de tendresse.

Ce cri nous interpelle et doit construire l’ossature de la mission et donner vie aux structures et aux programmes pastoraux. Pensez à cela lorsque vous réfléchissez sur la nécessité d’ajuster l’organigramme de l’Ordre, pour discerner quelle réponse apporter à ce cri de Dieu. Plus nous irons satisfaire la soif du prochain, plus nous serons prédicateurs de vérité, de cette vérité annoncée avec amour et miséricorde, dont parle sainte Catherine de Sienne (cf. Livre de la Doctrine Divine, 35). Dans la rencontre avec la chair vivante du Christ nous sommes évangélisés et nous retrouvons la passion d’être des prédicateurs et des témoins de son amour»3.

Personnellement, même si nous avons beaucoup travaillé, et ce, sous une grande chaleur, je rends grâce à Dieu pour cette flamme qui habite encore l’Ordre. « L’avenir se présente avec de nombreux défis. Néanmoins, l’Ordre renouvelle sa confiance en Dieu et son espérance dans l’engagement des frères, plus particulièrement dans celui des plus jeunes. Nous sommes conscients que, non seulement, nous sommes les héritiers d’une grande histoire, mais qu’un bel avenir s’ouvre à nous, avenir qu’il nous faut construire. Ainsi, en ce Jubilé, revivifiés, nous nous sentons encore envoyés pour louer, bénir et prêcher ».4

fr. André Descôteaux, o.p. Prieur provincial

_____________________________________

1

1. https://youtu.be/nVoUiUaCLp4
2. Avant-propos de la Constitution pastorale Gaudium et Spes

3. Allocution du pape François lors de l’audience qu’il accordait aux capitulaires du Chapitre de Bologne, le 4août 2016.
4. Conclusion du Prologue des Actes du Chapitre de Bologne (2016)

 

 

|
françaisenglish
site search by freefind

Parole et Vie

Prédication dominicaine hebdomadaire offerte par le frère François-Dominique Charles, o.p. de la Province de France sur le site de Spiritualité 2000.

Espace liturgique

Un commentaire écrit et audio pour chaque dimanche de l'année offert par nos frères dominicains de Belgique.

audio

Le Bulletin RESEAU est le bulletin de liaison de la Province Saint-Dominique du Canada. Il paraît quatre fois par année.

Lire le dernier numéro...

Collège universitaire dominicain d'Ottawa

Degrés universitaires en philosophie et en théologie.

Pour plus d'informations :

Visitez le site Internet

96 Empress Ave., Ottawa, Ontario, K1R 7G3

Tel.: (613) 233-5696 #330 Fax : (613) 233-6064

info@udominicaine.ca

L'Institut de pastorale est le département d'études pastorales, à Montréal, du Collège dominicain de théologie et de philosophie, fondé en 1900, dont le siège social est à Ottawa.

Adresse:

2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine,
Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

Courriel:

secretariat@ipastorale.ca

tel.: (514) 739-3223 #323 fax: (514) 739-1664

Dominican Institute of Toronto

372, Huron Street

Toronto (Ontario) Canada M5S 2G4

téléphone : (416) 595-5665

télécopie : (416) 596-1017

Visitez notre site web

Oratoire Saint Jude et du Rosaire

2715 Ch. de la Côte Ste-Catherine,
Montréal (Qc) Canada - H3T 1B6

Téléphone: (514) 845-0285
Télécopie: (514) 845-3974

Spiritualité 2000 est un webzine mensuel né de la volonté d'offrir sur la toile un site où il serait possible aux internautes de s'initier à la spiritualité chrétienne ou d'en approfondir leur connaissance.

Pour en savoir plus...

Provincialat

2715 ch. de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (QC)
Canada H3T 1B6

téléphone : (514) 341-2244 télécopie : (514) 341-3233

Pour tout commentaire au sujet de notre site, veuillez écrire à l'adresse suivante:

Webmestre provincial

Contacts en Ontario et en Colombie Britannique

Toronto

Priory of St Thomas,
372 Huron Street,
Toronto (Ontario)
Canada M5S 2G4

téléphone: (416) 595-5665
télécopie: (416) 596-1017

Ottawa

Couvent Saint-Jean-Baptiste
96 Empress Avenue, Ottawa, ON, Canada
K1R 7G3

téléphone:(613) 232-7363 télécopie: (613) 236-3869

Vancouver

Community of Saint Mary 3396 Auftrey Av.
Vancouver (BC)
Canada V5R 4V9

téléphone: (604) 437-1852
télécopie: (604) 437-1852

St. Mary's Parish:
téléphone: (604) 435-9611

Notre mission

Nos Constitutions définissent notre mission de la manière suivante :

L’Ordre des Frères prêcheurs fondé par saint Dominique fut, on le sait, dès l’origine spécifiquement institué pour la prédication et le salut des âmes.

Notre mission est d’annoncer partout l’Évangile de Jésus-Christ par la parole et par l’exemple, en tenant compte de la situation des hommes, des temps et des lieux, et dont le but est de faire naître la foi, ou de lui permettre de pénétrer plus profondément la vie des hommes en vue de l’édification du Corps du Christ, que les sacrements de la foi amènent à sa perfection.

 

logo