PROVINCE SainT DOMINIQUE

Masthead Image
Dominicans of Canada

corner

L’espérance, une denrée rare!

 

Bulletin de liaison RESEAU -Mars 2014

André Descôteaux, o.p. Prieur provincial

André Descôteaux, o.p.« Regardons les choses en face : l’espérance devient une denrée rare en Europe1. Pire : ce viatique s’amenuise plus vite que le travail, les emplois disponibles, la puissance industrielle ou les anciennes sécurités démocratiques. Et ne n’est pas peu dire. La peur du lendemain et celle du manque, voire du déclin, viennent déjà gâcher nos réveils et assombrir nos journées. [...] Une chose me paraît urgente : il faut partager ce qu’il nous reste d’espérance. Faute de cela, aucune survie collective ne sera jamais possible. Sur ce terrain, comme on le sait, l’injustice est flagrante. Certains ont encore en eux une flamme assez forte pour éclairer la grisaille de temps, d’autres n’ont plus la force d’imaginer ne serait-ce que le surlendemain. [...]

Un désenchantement mortifère s’étend comme un brasier sur le vieux continent européen. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. [...] Que ferons-nous ensemble quand personne ne croira plus rien? Voilà des années que j’écris des livres pour conjurer ce sombre futur, toujours possible et, vaille que vaille, pour évoquer l’espérance, obstinée, aguerrie, qui habite toujours quelques-uns d’entre nous. C’est elle qu’il nous faut maintenant partager en toute hâte, comme on prépare un contre-feu pour stopper l’incendie. »2

Dans ce vibrant appel, dans ce cri du cœur passionné, Jean-Claude Guillebaud pointe du doigt un mal profond de notre époque. Le manque d’espérance, l’enfermement dans un réel bouché, le désenchantement avec son inévitable repliement sur soi-même. La lecture de ce passage m’a ramené à une de mes motivations quand j’ai demandé à entrer dans l’Ordre. Je travaillais alors avec des collègues souvent comblés par la vie. De belles carrières les attendaient. Certains s’étaient déjà engagés dans la construction d’une famille. Toutefois, même si tous ces biens sont bons et désirables, il me semblait qu’il leur manquait l’essentiel : un horizon permettant de situer tous ces beaux projets humains dans une dimension de vie plus large et plus englobante que celle qu'ils retenaient spontanément ; en élargissant leur vision, j'avais le sentiment qu'ils auraient la possibilité d'intégrer, au long de leurs parcours, non seulement leurs réussites mais aussi leurs épreuves et même leurs échecs. Il leur manquait l’espérance. J’ai eu le bonheur de vivre dans une famille chrétienne. Même si mes parents ont connu l’épreuve d’avoir un enfant profondément handicapé physiquement et intellectuellement, je les savais habités par une espérance profonde, acquise de chaude lutte, et qui leur permettait de vivre dans la paix et le don d’eux-mêmes. C’est cette espérance que je voulais communiquer en entrant dans l’Ordre. Cette espérance qui m’habitait alors et qui m’habite encore.

Bien en-deçà de tous ces enjeux de société et de civilisation que Jean- Claude Guillebaud évoque, nous sommes confrontés, comme prêcheurs, comme frères de la Province Saint-Dominique du Canada, à une situation qui risque d’éteindre, chez quelques uns d’entre nous, la lumière de l’espérance.

Je sens que certains sont las. Ils sont fatigués de ces débats sur notre avenir, nos œuvres, nos maisons. D’autre sont inquiets : où allons-nous? Où irais-je? Que m’arrivera-t-il? Encore un chapitre où, comme Sisyphe poussant sa pierre, nous ressasserons des problèmes peut-être sans solution. Cynisme. Découragement. Ne nous laissons pas abattre. Partageons l’espérance qui nous habite d’abord entre nous!

Si certains sont psychologiquement plus portés à voir les bons côtés de la vie, il ne faut pas oublier que l’espérance est d’abord une vertu théologale. Elle s’enracine dans la victoire du Christ Jésus que nous rappellerons dans quelques semaines. Nous sommes les disciples du Crucifié qui, dans un combat mortel avec ce qui tue l’être humain, a ouvert le chemin vers la vie en plénitude. Cet horizon de Pâques, ce trou béant du tombeau qui n’a pu retenir le Vivant est le roc, le fondement de notre espérance. Il y a beaucoup plus que notre quotidien. Ce beaucoup plus l’éclaire et l’entraîne vers une fin bienheureuse.

En cette période de préparation à notre chapitre provincial, alors que nous entrerons dans le saint temps du carême, soyons des témoins de l’espérance. Partageons-la courageusement en ne nous arrêtant jamais de marcher à la suite du Christ, du Crucifié, du Ressuscité.

Fr. André Descôteaux, o.p. Prieur provincial.

______________________________________

1 Il me semble que ce diagnostic s’applique tout aussi bien à notre société. 2 Guillebaud, Jean-Claude. Je n’ai plus peur. Éditions L’Iconoclaste, 2013, pp. 12 à 14. RESEAU mars 2014 - Volume 26 – Numéro 1 - Courriel 41 - p. 2

|
françaisenglish
site search by freefind

Parole et Vie

Prédication dominicaine hebdomadaire offerte par le frère François-Dominique Charles, o.p. de la Province de France sur le site de Spiritualité 2000.

Espace liturgique

Un commentaire écrit et audio pour chaque dimanche de l'année offert par nos frères dominicains de Belgique.

audio

Le Bulletin RESEAU est le bulletin de liaison de la Province Saint-Dominique du Canada. Il paraît quatre fois par année.

Lire le dernier numéro...

Fêtes du Centenaire

centenaire

Nous fêtons cette année le centième anniversaire de l'érection canonique de notre Province dominicaine du Canada.

Voyez les conférences, photos et vidéos des événements ayant cours en 2011-2012.

Pour en savoir plus...

Collège universitaire dominicain d'Ottawa

Degrés universitaires en philosophie et en théologie.

Pour plus d'informations :

Visitez le site Internet

96 Empress Ave., Ottawa, Ontario, K1R 7G3

Tel.: (613) 233-5696 #330 Fax : (613) 233-6064

info@dominicancollege.ca

L'Institut de pastorale est le département d'études pastorales, à Montréal, du Collège dominicain de théologie et de philosophie, fondé en 1900, dont le siège social est à Ottawa.

Adresse:

2715, chemin de la Côte Sainte-Catherine,
Montréal (Québec), Canada, H3T 1B6

Courriel:

secretariat@ipastorale.ca

tel.: (514) 739-3223 #323 fax: (514) 739-1664

Dominican Institute of Toronto

372, Huron Street

Toronto (Ontario) Canada M5S 2G4

téléphone : (416) 595-5665

télécopie : (416) 596-1017

Cliquez ici pour le programme complet de l'année en cours

Oratoire Saint Jude et du Rosaire

2715 Ch. de la Côte Ste-Catherine,
Montréal (Qc) Canada - H3T 1B6

Téléphone: (514) 845-0285
Télécopie: (514) 845-3974

Spiritualité 2000 est un webzine mensuel né de la volonté d'offrir sur la toile un site où il serait possible aux internautes de s'initier à la spiritualité chrétienne ou d'en approfondir leur connaissance.

Pour en savoir plus...

Provincialat

2715 ch. de la Côte-Sainte-Catherine,
Montréal (QC)
Canada H3T 1B6

téléphone : (514) 341-2244 télécopie : (514) 341-3233

Pour tout commentaire au sujet de notre site, veuillez écrire à l'adresse suivante:

Webmestre provincial

Contacts en Ontario et en Colombie Britannique

Toronto

Priory of St Thomas,
372 Huron Street,
Toronto (Ontario)
Canada M5S 2G4

téléphone: (416) 595-5665
télécopie: (416) 596-1017

Ottawa

Couvent Saint-Jean-Baptiste
96 Empress Avenue, Ottawa, ON, Canada
K1R 7G3

téléphone:(613) 232-7363 télécopie: (613) 236-3869

Vancouver

Community of Saint Mary 3396 Auftrey Av.
Vancouver (BC)
Canada V5R 4V9

téléphone: (604) 437-1852
télécopie: (604) 437-1852

St. Mary's Parish:
téléphone: (604) 435-9611

Notre mission

Nos Constitutions définissent notre mission de la manière suivante :

L’Ordre des Frères prêcheurs fondé par saint Dominique fut, on le sait, dès l’origine spécifiquement institué pour la prédication et le salut des âmes.

Notre mission est d’annoncer partout l’Évangile de Jésus-Christ par la parole et par l’exemple, en tenant compte de la situation des hommes, des temps et des lieux, et dont le but est de faire naître la foi, ou de lui permettre de pénétrer plus profondément la vie des hommes en vue de l’édification du Corps du Christ, que les sacrements de la foi amènent à sa perfection.

 

logo