Dernière mise à jour :
2001-07-20

Courriel du Chapitre



Chronique
earth

Chronique du Chapitre

bleu line

18 juillet

La "papelorum progressio" des commissions commence

La province internationale du Rosaire a bien gagné son privilège de se voir assigner la liturgie d'un jour tandis que les trois autres provinces d'Espagne doivent se partager un seul jour. Frère Bonifacio García Solis, le provincial, a présidé et prêché. "Nous aussi en quelque lieu et quelque jour avons été surpris par un fait inexplicable, comme celui du buisson qui brûle sans se consumer, que rappelait la première lecture. Nous nous sommes approchés avec curiosité et Dieu était là et il nous a parlé et nous a chargé de quelque mission libératrice. C'est à partir de là que nous sommes les petits auxquels la parole de Dieu se révèle, d'après ce que disait l'évangile. Et en tant que dominicains - qui doivent toujours être petits et humbles, bien qu'on nous reproche que ce ne soit pas nos vertus les plus caractéristiques - il nous revient de communiquer cette révélation."

Dans le chant du Benedictus un frère portoricain, qui chantait le psaume tandis que le chœur et l'assemblée répétaient le refrain, s'est distingué par sa voix splendide.

a salle d'ordinateurs était ce matin saturée. Les commissions avaient commencé à produire des textes. Si nombreux que l'imprimante s'est bloquée. Quelques-uns en profitaient aussi pour lire et écrire leurs messages électroniques, parce que tous les ordinateurs étaient connectés au réseau, avec une connexion ultra rapide.

Avant le déjeuner nous avons eu la visite du vice-gouverneur de l'Etat et du maire de la ville. Tous deux très sympathiques dans leurs discours. Comme nous le voyons dans les films, un homme politique qui se respecte doit être capable de faire rire l'assistance. Ceux-ci l'ont fait, en particulier le maire. Le gouverneur a fait ses études à Providence et il n'eut que des éloges pour le Collège. Il nous a souhaité un bon séjour et même de le prolonger afin d'améliorer l'économie de l'Etat. Ensuite il s'est repris : "je sais bien que vous avez un vœu de pauvreté". Le maire, qui en est à son sixième mandat, dit au nouveau Maître qu'il ne lui souhaitait pas tant d'élections : "Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous dans les élections, mais nous, nous finissons toujours devant les tribunaux." Et il a ajouté : "Quant au vœu de pauvreté, je dois dire qu'il y a quelques jours j'ai surpris quelques-uns d'entre vous - le Maître ne le sait pas - dans un restaurant de la ville". Il est d'origine italienne et ce sont des Italiens qu'il a surpris ainsi au restaurant. Le maire a remis au Maître les clefs de la ville. Fr. Carlos, sur le même ton de plaisanterie, a répondu en anglais que le chapitre avait approuvé à l'unanimité de demander de l'argent à l'Etat de Rhode Island, qu'il remerciait pour la clé, et qu'il pouvait, en passant, lui donner l'adresse du restaurant.

Commissions aussi l'après-midi. A partir de vendredi les commissions commenceront à présenter à l'assemblée plénière les lignes fondamentales de leurs documents. On ne votera pas les textes, on verra comment ils passent dans l'assemblée. Personne ne veut s'exposer, comme cela est arrivé dans d'autres chapitres, à ce que le texte présenté soit repoussé et qu'il faille le recommencer.

Une autre partie de football entre jeunes et moins jeunes. L'étoile fut le provincial de Croatie, Fr. Frano Prcela, avec quatre buts. puce

(Traduit de l'espagnol)

 

Design & management : Fr. Yves Bériault, o.p.