Dernière mise à jour :
2001-08-06

Courriel du Chapitre



Chronique
earth

Chronique du Chapitre

bleu line

1 août

Mémoire de Mgr Pierre Claverie, OP, assassiné il y a cinq ans

En la fête de saint Alphonse-Marie de Liguori, le provincial des Philippines préside la célébration. L'un de ses définiteurs prêche. C'est un frère philippin, des anciens fils de la province du Rosaire. Il parle parfaitement l'espagnol mais aujourd'hui il ne l'a pas montré. En anglais et sans notes. Il n'en avait pas besoin pour nous dire que nous avons des trésors et des perles dont nous devons prendre soin : notre foi, notre vocation. Il a raconté la vie et la mort d'un frère de la province du Saint Nom des Etats-Unis qui est allé aux Philippines comme aumônier militaire et s'est consacré ensuite aux lépreux. Lui-même est mort lépreux. La province a commencé son procès de béatification. Un frère malais, de la province du Canada, a proclamé l'évangile. Les cérémonies sont de plus en plus simples dans la mesure même où se complique ce qui se passe à l'étage inférieur, c'est-à-dire dans la salle des assemblées capitulaires. A l'entrée résonnait l'orgue fantastique de l'église. C'est le provincial de la province de Saint-Joseph qui jouait. Justement hier, étaient apparues quelques photographies à l'entrée de l'église où on expliquait la prouesse technique qu'il avait fallu accomplir pour le monter et le placer là où il se trouve.

La discussion dans la salle a commencé par "vocations et formation". C'est un texte original. Le terme le plus employé dans le document n'est pas vocation et formations, mais mondialisation. On y parle du "cœur des vocations d'aujourd'hui : la réalité de la mondialisation ; mondialisation comme contexte ; mondialisation comme matière appropriée". Puis on parle du "cœur de la formation" : contemplari et contemplata aliis, et de la contemplation et de la formation initiale, la contemplation dans la formation continue, la contemplation et les formateurs". Tout cela parce que "les thèmes de la mondialisation et la contemplation sont donc inséparables…" On a aussi parlé de vocations et formation.

Le texte est passé par six brouillons en commission. De nouveau, corrections, et corrections de la correction. Nombreuses interventions. Par deux fois il a été demandé que le sujet soit considéré comme traité alors qu'il y avait pas mal de personnes attendant leur tour pour parler.

On recommande des exigences de silence et de méditation en commun pour les maisons de formation. Ceci se trouve déjà dans un livre des Constitutions. Et pas appliqué aux maisons de formation mais à toutes. Si on le recommande c'est qu'il semble bien que ce ne soit pas accompli.

Session de l'après-midi : le comité de direction du chapitre a demandé à l'assemblée l'approbation d'une interprétation nouvelle de la façon de procéder aux sessions plénières, afin d'éviter d'éternelles discussions sur des aspects explicatifs pour se centrer davantage sur les aspects juridiques : pétitions, ordinations, recommandations…, etc..

Ces normes de procédure sont en vigueur depuis le chapitre de Mexico et il est nécessaire de mieux les structurer. Les modérateurs ont été chargés d'en faire une nouvelle rédaction. Pour parler du prologue et des textes explicatifs il faut s'inscrire auprès du secrétaire ou envoyer ses corrections par écrit. Pour les textes juridiques ce n'est pas nécessaire.

Tout ce qui concerne le gouvernement a été approuvé, après l'approbation d'une question pendante concernant les relations entre provinces et vicariats.

On est passé à la considération de ce qui manquait à "Défis pour la mission : la mondialisation". Quelques sujets concrets à propos de l'utilisation des moyens de communication sociale.

Dans le document il est demandé que lors des diverses rencontres de l'Ordre dans certaines régions ou zones il y ait une attention à l'égard des sectes et des nouveaux courants spirituels, sans préciser s'il s'agit de celles et ceux qui sont en marge de l'Eglise ou aussi de ceux qui sont à l'intérieur. Tous -sectes et nouveaux courants spirituels- se rencontrent dans une attitude de résistance et de peur à l'égard des options autres, dans une grande préoccupation pour ce qui est religieux, prosélytisme et acceptation de la société néo-libérale.

Un appel pour que l'Ordre soit présent, à travers sa commission "justice et paix", dans les centres de décision ; préoccupation pour la sauvegarde de la création ; défense des pauvres de l'Ordre, c'est-à-dire des entités, des maisons qui ont besoin de ressources financières et humaines. Le document a été approuvé.

De l'autre document, celui sur les défis, il restait aussi quelques points à approuver. Le document a poursuivi sa ligne de corrections importantes en salle capitulaire bien qu'on n'eût pas présenté de corrections par écrit. Les nouvelles normes seront en vigueur demain.

La commission formule quatre recommandations en vue de faire travailler le Maître et les officiels de la curie. Mais il y avait là des officiels de la curie, qui n'ont pas droit de vote mais qui ont voix au chapitre. ¡Et quelle voix! La commission, après leur intervention, a retiré les quatre recommandations. Une retraite à temps vaut mieux qu'une déroute, ont toujours dit les stratèges. On a approuvé le prologue et, avec lui, le document.

Au début des vêpres le provincial de France, Fr. Eric, nous a rappelé que le 1er août 1996 Mgr. Pierre Claverie, évêque d'Oran, mourait assassiné. Il a lu un paragraphe de l'homélie qu'avait prononcée Mgr. Claverie, un mois avant sa mort. Il y répondait à ceux qui lui demandaient depuis le commencement du drame algérien pourquoi il restait en Algérie : "Pour la cause de Jésus, parce que c'est lui qui souffre ici, dans cette violence à laquelle nul n'échappe, crucifié de nouveau dans la chair de milliers d'innocents."

C'est arrivé en salle capitulaire…

Le président de la commission "Vocations et formation" a prévenu : "Attention à vos interventions, je suis docteur en psychologie". Le rapporteur a salué de cette façon : "Bonjour, moi je m'appelle Freud." Les assistants n'en ont pas été impressionnés.

Un membre de l'assemblée a fait une mise au point pour le cas où on ne comprendrait pas bien : "Les 'lieux de fracture' ne sont pas des mouvements sismiques."

A propos du fait qu'il faut soutenir ceux qui ont capacité et goût pour écrire, quelqu'un a commenté qu'il n'est guère facile de discerner quand on a la capacité mais pas le goût, que certains écrivent sans en avoir le goût et que d'autres aiment écrire alors qu'ils n'en ont pas la capacité. Tout un éventail à l'intérieur du sain pluralisme dominicain.

Un autre a admis sa mauvaise maîtrise du français : "J'en sais juste ce qu'il faut pour lire un menu". puce

(Traduit de l'espagnol)

 

Design & management : Fr. Yves Bériault, o.p.