Dernière mise à jour :
2001-08-08

Courriel du Chapitre



Chronique
earth

Chronique du Chapitre

bleu line

6 août

Mission accomplie

La Transfiguration. Jour rayonnant et lumineux comme celui du Thabor. Climat approprié pour se souvenir de l'Afrique. Une partie de l'Afrique (Afrique française, île de la Réunion, Angola) s'est chargée de la liturgie. En français, avec des rythmes africains. A un moment, le chant fut accompagné seulement de la percussion. Frère Roger Houngbédji, socius du Maître pour ce continent a présidé et prêché. Une homélie élevée, comme il convient à une personne de presque deux mètres de haut. Prononcée avec une telle clarté, qu'il n'était pas nécessaire d'être polyglotte pour l'entendre trois fois: en français, anglais et espagnol. Trois points dans son homélie: nous sommes ici les élus, comme Pierre, Jacques et Jean, pour être témoins de la gloire de Dieu sur la terre, et de la façon dont elle se manifeste aujourd'hui dans notre monde; et pour écouter Dieu. non seulement l'entendre mais nous engager dans la parole entendue.

Il paraît que nous avions intérêt à attaquer sans aucune tension ce que nous allions discuter . Frère Carlos, le Maître a exécuté un numéro comique accueilli par les éclats de rire de la salle. Il a imité les hôtesses de l'air donnant leurs consignes de sécurité aux passagers à bord des avions.

Le thème principal de l'agenda du jour était le document sur les frères coopérateurs. On présente un texte corrigé. Ce qu'il demande en substance c'est de lancer un processus long et compliqué d'études et de consultation de l'Ordre, comme lorsqu'on a changé les Constitutions en 1968, pour analyser la place des frères coopérateurs dans l'Ordre, et même, si c'était nécessaire le caractère clérical de l'Ordre (Cf. Constitution fondamentale VI). La discussion de ces dernières années dans l'Ordre sur l'identité des frères coopérateurs reflète le développement d'une ecclésiologie de communion et de participation inspiré de Vatican II qui parle d'une communion dans la diversité des ministères. On demande au Maître de nommer une commission d'experts pour préparer un texte susceptible éventuellement de promouvoir des changements dans la Constitution lors du prochain chapitre. Enfin le document le plus débattu a été approuvé. Conclusion habituelle des questions difficiles: on nommera une commission.

A la demande de plus d'un tiers des vocaux il faut reconsidérer l'abrogation d'une décision de Bologne qui avait été faite il y a quelques jours: on y autorisait les provinces qui le désireraient à établir dans leur statut la possibilité de donner un représentation à chacune de leurs maisons au chapitre provincial. Après discussion cela a été refusé.

Il a fallu départager un texte de la commission sur la vie commune qui avait obtenu un chiffre de votes 56/56 concernant le projet communautaire. Les "penalties" ne valent pas. Le texte est retourné à la commission. Celle-ci a fait un léger changement. Le vote a été favorable avec une large majorité.

L'après-midi commence par des éclaircissements, des explications, la défense des modérateurs, de leur honnêteté et de leur impartialité; on demande pardon pour les erreurs qu'il y a pu avoir.

Le chapitre a achevé l'étude et le vote du document sur la famille dominicaine. Il restait ce qui concernait les laïcs et le mouvement de jeunesse dominicaine. Le document reconnaît les nouveaux groupes de laïcs dominicains qui sont en train de faire leur apparition et sont "source de vie nouvelle" pour l'Ordre et enrichissement de sa mission. Peu de discussions. On accepte sans problèmes le texte de la commission. Le MJD peut continuer à être un mouvement dominicain sans se relier autrement que par de sentiments de proximité dans le charisme. On accepte les recommandations faites aux frères de promouvoir les laïcs et de se laisser enseigner par eux.. Après la discussion sur la famille dominicaine, un petit problème est apparu. Un vocal a introduit une proposition sur un thème qui n'avait été étudié par aucune commission: l'étude recommandée par le chapitre de Bologne, n°42, sur le charisme et la prédication par les femmes et les hommes dans l'Ordre. Il n'y avait que quelques propositions, et uniquement en anglais. Mais les propositions supposent un texte, qui lui non plus n'a pas été traduit. Après la courte pause, on propose de voter une recommandation: "nous remercions de l'information préparée pour la commission demandée par le chapitre de Bologne (n°42) au sujet du charisme de prédication des femmes et des hommes de l'Ordre des Prêcheurs. Nous recommandons aux assistants pour la Vie Intellectuelle et pour la Vie Apostolique de continuer l'étude de ce thème avec l'aide d'experts venant des différentes parties du monde." La recommandation est approuvée.

L'étude et le vote de tous les documents des commissions ont été achevés. Bon travail, mes frères capitulaires. Demain nous entendrons des renseignements sur l'Ecole Biblique, l'Angelicum et la situation de l'Ordre en Chine. puce

(Traduit de l'espagnol)

 

Design & management : Fr. Yves Bériault, o.p.